Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Blog de Chahid Slimani مدونة شهيد اسليماني

Vous qui entrez, gardez toute espérance…


Café des Citations...

tumblr m3clrymBDv1rrsdfso1 500

 

« L'utopie enfante la tyrannie, le pragmatisme, la jungle. Le rêve chrétien a conduit aux guerres de la foi, à l'inquisition et au naufrage des sciences exactes, le culte du profit à la révolte des affamés. » Manuel de Diéguez


« Et voilà pourquoi Israël et ses acolytes, les tortionnaires américains et européens, attendent que les Palestiniens "déchiffrent avec leurs plaies" les mots SOUMISSION et CAPITULATION que la machine grave dans leur chair en lettres de sang » Aline de Diéguez

 

 

« Ni rire ni pleurer, comprendre » Spinoza

 

« Quand je désespère, je me souviens qu'à travers toute l'histoire, les chemins de la vérité et de l'amour ont toujours triomphé. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et parfois ils ont semblé invincibles, mais à la fin, ils sont toujours tombés. Pensez toujours à cela.» Gandhi

 

« On peut couper les roses, mais on ne peut empêcher le printemps d’arriver » Pablo Neruda

 

« D'abord, ils vous ignorent, ensuite, ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez.» Gandhi

« Le royaume de Dieu est en vous... Vous êtes ce que vous faites de vous... Vous n'êtes pas libres parce que vous ne vous libérez pas... L'amour de la vérité mène au royaume de Dieu... »    Léon Tolstoï

 

« A great civilization is not conquered from without until it has destroyed itself from within. »

(Une grande civilisation ne peut être conquise que si elle s’est déjà détruite elle-même.)   W. Durant

 

boisson_69.gif« Mais si le refus de M. Nicolas Sarkozy d'ouvrir les yeux sur l'arène aux fauves qu'on appelle la politique internationale fait, du monde entier, le prisonnier de la politique extérieure malthusienne d'Israël au Moyen Orient, il est non moins évident que ni l'Amérique de M. Obama, ni la planète émergeante tout entière ne se soumettront durablement à la vision étriquée du monde dont l'Etat juif tente d'imposer la myopie à la planète. Nous nous trouvons donc au carrefour le plus décisif de l'histoire du monde : ne pouvant choisir de subordonner l'avenir de l'Europe aux ambitions d'un petit Etat né en 1948 par la seule volonté d'une assemblée des Nations unies fort inexperte dans l'art de ressusciter les peuples et de les transplanter d'un Continent à l'autre avec deux millénaires de retard, il est devenu inévitable que le sort d'Israël se placera désormais au cœur de la politique mondiale.»    Manuel de Diéguez

 

« Actuellement, la technique scientifique progresse à la façon d'une vague de chars d'assaut qui auraient perdu leurs conducteurs : aveuglément, impitoyablement, sans idée ni objectif. » Bertrand Russell  

 

« Peu de gens aujourd’hui défendent cette grande hypocrisie : on prétend aider les pays en développement alors qu’on les force à ouvrir leurs marchés aux produits des pays industriels avancés, qui eux-mêmes continuent à protéger leurs propres marchés. Ces politiques sont de nature à rendre les riches encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres – et plus furieux. » Joseph Stiglitz

 

« Le problème du monde, c'est que les imbéciles sont présomptueux et les gens intelligents bourrés de doutes. »  Bertrand Russell

 

 « Dès l'aurore, dis-toi d’avance : Je rencontrerai un indiscret, un insolent, un fourbe, un envieux, un égoïste. » Marc Aurèle

 

«  Nous devons compter sur le rationalisme du pessimisme et l’optimisme de la volonté. Il faut toujours croire au potentiel humain. » Gramski

 

« Le pouvoir absolu tue absolument. » Rudolf Rummel

 

 

« L’abaissement du niveau intellectuel est le chemin le plus court vers les gros bénéfices. » André Schiffin

 

« Je soutiens les forts et je réduis les faibles au silence sans effusion de sang »  Albert Einstein aurait proposé de graver cette devise sur le Fronton du palais des Nations (S.D.N)

 

« La plus grande absurdité qu’on peut commettre dans l’action, c’est de la conduire comme si on avait la toute puissance entre les mains et l’éternité en face. Tout est limité, provisoire, à la mesure de l’homme. Rien n’est plus vrai pour le pouvoir. » Manuel Azana

 

« Tous les hommes sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres. » Georges Orwell

 

« Dans ce pays de propriétaires fonciers, la littérature est une extravagance et savoir lire n’est pas un mérite. » Roberto Bolano (Nocturne du Chili)

 

« Tout a ou bien un prix, ou bien une dignité. On peut remplacer ce qui a un prix par son équivalent, en revanche, ce qui n’a pas de prix et donc pas d’équivalent, c’est ce qui possède une dignité. »  Emmanuel Kant.

 

«  Le destin de toute grande idée est d’être trahie. Marx a été trahi par les communistes, le Christ l’a souvent été par l’Eglise, et les libéraux sont souvent trahis par la bourgeoisie. » Octavio Paz.

 

« Les cultures les plus avancées ont rarement proposé à l’individu autre chose que l’impérialisme, le racisme et l’ethnocentrisme pour ses rapports avec des cultures autres. » Edward Saïd 

 

 

«cafe004.gif

« Même dans les rangs des opprimés il y a des vainqueurs et des vaincus. » Edward Saïd

 

« Je veux que les cultures de toutes les terres soufflent à proximité de ma maison, aussi librement que possible ; mais je refuse d’être renversé par le souffle de l’une quelconque d’entre elles » Mahatma Gandhi

 

« Je suis convaincu que le partage fondamental de l'humanité ne passe pas entre ceux que l'on dit croyants et ceux que l'on nomme ou qui se nomment eux-mêmes non-croyants. Il passe entre les "idolâtres de soi" et les "communiants", entre ceux qui devant la souffrance des autres se détournent et ceux qui luttent pour les libérer. Il passe entre ceux qui aiment et ceux qui refusent d'aimer.» Abbé Pierre

       

« Avant l’aventure coloniale, les occidentaux n’éprouvaient aucun sentiment de supériorité sur les civilisations orientales » Ashis Nandy

 

« Quand on est soi-même sans culture, comment concevoir que ceux qu’on domine puissent être civilisés ?» Marc Ferro

 

 « La colonisation, je le répète, déshumanise l'homme même le plus civilisé ; [...] l'action coloniale, l'entreprise coloniale, la conquête coloniale, fondée sur le mépris de l'homme indigène et justifiée par ce mépris, tend inévitablement à modifier celui qui l'entreprend ; [...] le colonisateur, qui, pour se donner bonne conscience, s'habitue à voir dans l'autre la bête, s'entraîne à le traiter en bête, tend objectivement à se transformer lui-même en bête »  Aimé Césaire

 

« Quand on fait la guerre, l’obscurité n’est du côté de personne, mais quand on fait l’amour, elle confirme qu’on est l’un avec l’autre » John Berger

   

boisson 69« Aucun ordre moral ne peut être obtenu par la force et par violence, car toute violence engendre inévitablement la violence. Dès que vous avez recours aux armes, vous créez un nouveau despotisme. Au lieu de le détruire, vous le perpétuez » Léon Tolstoï

 

« Je ne peux pas me passer de l’autre, « sans témoins, on s’évapore », et en même temps, je souffre de sa présence, je souffre d’être « chosifié » par la conscience de l’autre » Sartre

 

« Pour être corrompu par le totalitarisme, il n’est pas nécessaire de vivre dans un pays totalitaire » Orwell

 

«On asservit les peuples plus facilement avec la pornographie que par des miradors.» Alexandre Soljenitsyne

 

« Ton christ est juif, ta pizza est italienne, ton café est brésilien, ta voiture est japonaise, ton écriture est latine, tes vacances sont turques, tes chiffres sont arabes et... tu reproches à ton voisin d'être étranger ! » Julos Beaucarne

 

«Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire » Che Guevara

 

«Siècles, voici mon siècle, solitaire et difforme, l'accusé. Mon client s'éventre de ses propres mains; ce que vous prenez pour une lymphe blanche, c'est du sang: pas de globules rouges, l'accusé meurt de faim. Mais je vous dirai le secret de cette perforation multiple: le siècle eût été bon si l'homme n'eût été guetté par son ennemi cruel, immémorial, par l'espèce carnassière qui avait juré sa perte, par la bête sans poil et maligne, par l'homme. Un et un font un, voilà notre mystère. La bête se cachait, nous surprenions son regard, tout à coup, dans les yeux intimes de nos prochains; alors nous frappions: légitime défense préventive. J'ai surpris la bête, j'ai frappé, un homme est tombé, dans ses yeux mourants j'ai vu la bête, toujours vivante, moi. Un et un font un: quel malentendu! De qui, de quoi, ce goût rance et fade dans ma gorge? De l'homme? De la bête? De moi-même? C'est ce goût du siècle. Siècles heureux, vous ignorez nos haines, comment comprendriez-vous l'atroce pouvoir de nos mortelles amours. L'amour, la haine, un et un... Acquittez-nous! Mon client fut le premier à connaître la honte: il sait qu'il est nu. Beaux enfants, vous sortez de nous, nos douleurs vous auront faits. Ce siècle est une femme, il accouche, condamnerez-vous votre mère? Hé? Répondez donc! Le trentième ne répond plus. Peut-être n'y aura-t-il plus de siècles après le nôtre. Peut-être qu'une bombe aura soufflé les lumières. Tout sera mort: les yeux, les juges, le temps. Nuit. O tribunal de la nuit, toi qui fus, qui sera, qui est, j'ai été! J'ai été! Moi, Frantz, von Gerlach, ici, dans cette chambre, j'ai pris le siècle sur mes épaules et j'ai dit: j'en répondrai. En ce jour et pour toujours.»  Sartre. Les séquestrés d'Altona

 

   « Dans mon enfance, les vieilles barbes disaient : gouverner, c’est prévoir. Ce n’est pas l’avis des jeunes barbes actuelles dont la spécialité est de construire des maisons sur les sites à avalanches, sous prétexte que la vue est plus belle. »  Jean Dutourd

 

 

 boisson_cafe14.gif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents