Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Chahid Slimani مدونة شهيد اسليماني

Vous qui entrez, gardez toute espérance…


La Marche de la Résistance et de la Dignité …

Publié par Chahid Slimani sur 21 Avril 2010, 23:44pm

Catégories : #Palestine

camp-chouafat.jpg

« Être captif, là n’est pas la question

Il s’agit de ne pas se rendre

Voilà. »

Nazïm Hikmet

 

Pour avancer en direction des jeunes émeutiers palestiniens, ces « policiers » sionistes des frontières n’hésitent pas à utiliser comme bouclier cette petite fille palestinienne qui se dirige comme d’habitude  vers son école dans le camp de Chouafat (Jérusalem-Est) (1).

 

Une marche quotidienne de fillettes et d’enfants palestiniens pour apprendre. Apprendre quoi ?

 

Apprendre que notre si « wonderful » monde n’est pas sérieux et que la « Communauté internationale »   n’est qu’un rouleau de papier toilette au service des répugnants « assholes » qui dirigent notre planète…

 

Je ne sais pas si « Tahar Ben Jelloun », alias un « écrivain »,  a expliqué aussi à sa « fille » ce que c’est la résistance et la dignité, car cette fillette palestinienne par son petit corps si fragile  et la grandeur de son courage, de son calme et de sa détermination, nous explique majestueusement que l’important c’est de ne pas se rendre et de continuer la marche …

 

Seule cette fillette qui marche comme un papillon sans regarder derrière connait le long chemin qui mène à son pays… un pays qui a pour terre et ciel : Résistance et Dignité.

 

terre042© Photo Ammar Awad/Reuters



(1) Sur cette même bassesse et bestialité lire Aline de Diéguez : « Le territoire, les rats et les hommes ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chahid Slimani 02/11/2010 02:28



 


Dernière mise en ligne sur le site de la philosophe Aline de Diéguez 


 


 Aux
sources du sionisme : IV - Comment le cerveau d'un peuple est devenu un bunker


 


« (…) Le sionisme a donc simplement ajouté la dimension politique du colonialisme à un arrière-monde religieux,
fondé sur la biologie et le suprématisme racial. Elle se traduit de nos jours par la récente revendication de MM. Netanyahou et Lieberman d'imposer au monde moderne l'acceptation officielle d'un
Etat fondé sur la "judéité" dont personne ne sait au juste ce qu'elle signifie. C'est pourquoi il est puéril de prétendre que le sionisme n'a rien à voir avec le judaïsme, bien que tout le
judaïsme ne soit pas contenu dans le sionisme. Je laisse aux spécialistes des religions le soin d'effectuer le tri. Mon objectif politique, clairement affiché, consiste uniquement à mettre en
évidence les points de la doctrine qui ont permis la dérive du sionisme sur lesquels cette idéologie continue de se fonder.


 


(…) Le cerveau de M. Lieberman et celui de tous les sionistes, fonctionne exactement sur le même modèle que celui des
descendants des exilés babyloniens du Vè siècle avant notre ère parce que le béton idéologique coulé dans leurs neurones s'est tellement durci qu'il a fini par transformer leur matière grise en
un bloc indestructible qui les rend inaccessibles à tout argument fondé sur une rationalité universelle. Tous les sionistes sont nourris du lait de l'idéologie raciale née de la réforme d'Esdras
et de Néhémie. Aussi, seule l'étude de la véritable histoire du peuple juif - et non l'histoire romancée de la Bible - permet-elle de comprendre le fonctionnement et les buts de l'actuel Etat
israélien.


 


(…) Mais plus que de tout le reste, ces collaborateurs de l'occupant sont les otages de leur sidérale ignorance.
Incapables de comprendre le nœud politique de la question et la manière dont fonctionne la cervelle de leurs adversaires, ils se sont laissés piéger dans l'enclos marécageux de "discussions" sans
fin. Comme ils sont en position de faiblesse, plus ils bougent, plus ils s'enfoncent. Plus ils "négocient" plus ils perdent du terrain et de crédibilité et plus la situation des Palestiniens
empire. "Connais ton adversaire" écrivait déjà le grand stratège chinois SUN TZU, au VIe siècle avant notre ère dans son célèbre Art de la guerre. »



Chahid Slimani 09/05/2010 14:05



Infos : Dernière mise en ligne sur le site du Philosophe Manuel de Diéguez


 


Discours d'outre-tombe sur l'islam


Un orateur de 1797 s'adresse à l'Assemblée Nationale de la Ve
République


 


Le 18 avril, j'ai exposé, entre autres, les apories anthropologiques sur lesquelles le mythe de la Trinité s'est
construit depuis saint Anselme.


 


La rédemption par l'assassinat, A propos de René Girard: Un allumé qui se prend pour un phare, par René Pommier , Ed.
Kimé, 2010, 18 avril 2010


 


Le texte qui suit est plus terrestre; mais, par bonheur, la querelle sur la burqa nous conduit au cœur d'une autre
trinité, celle dont la Révolution a fait la devise de la République. Je n'ai fait que transcrire ce qu'un député de 1797 qui aurait lu Nietzsche, Darwin, Freud et Einstein dans le royaume des
morts dirait à ses collègues, s'il revenait rappeler ses racines à la France. Les orateurs de la Convention et du Directoire prendront-ils la parole dans l'enceinte de l'Assemblée Nationale afin
de faire débarquer l'islam véritable dans le débat politique d'aujourd'hui?


(…)


 


Lire la suite



Chahid Slimani 03/05/2010 01:27



Salam Chère Madame Aline


 


« le destin est à la fois logique et facétieux »…


 


« Quelle bizarre époque ! » confiait Durtal à son ami des Hermies dans Là-bas le roman de
Huysmans (1891)…


 


Huysmans, Flaubert, Baudelaire, Nietzsche, Céline et les autres, nous  ont terriblement mais remarquablement proposé leur définition des fins de siècle, (nous vivons encore la fin du 20ème ) : les fins de siècle
sont les lieux historiques de troubles inévitables où simultanément s’affirment magie et matérialisme. « Les queues de siècle se ressemblent » annonce Huysmans.


 


Nous avons la malchance (L'agonie d'un empire est une période dangereuse) mais aussi et surtout le privilège d’assister à la chute des plus mesquins des empires.


 


Tous ceux qui ont un cerveau «bien implanté dans leurs crânes », une mémoire et une conscience doivent jubiler
devant cet effondrement de l’empire, je pense à notre très cher Philosophe Manuel de Diéguez, je pense aux grands de ce monde et de notre époque, condamnés au silence par un empire aussi
« inculte », je pense aux innocents, aux enfants et aux âmes humaines détruites et fauchées par un empire aussi barbare. Nous espérons vivre encore pour célébrer à leur place la chute de la bête…


 


Philippe II le père d’Alexandre le Grand en montrant à son jeune fils les dessins des « Dieux » et des
« Titans » déchus, lui révéla sa terrible vérité : « plus haut tu montes mon fils, plus fatale est la chute. Les Dieux s’amusent et se targuent des puissants et de leur chute
inévitable »…


 


Et nous avec !


 


Amitiés



aline 02/05/2010 18:17



Cher Chahid, Salam,
Le « cerveau humain est ailleurs », écrivez-vous, mais le nôtre est assez bien implanté dans nos crânes pour voir que le  destin est en marche. Or, le destin est à la fois logique
et facétieux.



Il est logique quand il voit que et l’empire actuel, le plus fruste, le plus inculte, le plus brutal, le plus belliqueux, le moins civilisateur de tous ceux qui ont marqué l’histoire  ira
rejoindre, dans un avenir proche , l’empire romain, les trois Reich, l’empire ottoman et  l’empire soviétique, dans le cimetière des éléphants. Politiquement  immoral , 
économiquement irrationnel et construit sur la plus gigantesque fraude monétaire de tous les temps que fut la création de la FED, cet empire est en train de vaciller et le chaos sous la forme
d’une inflation  monstrueuse destinée à éponger les dettes himalayennes de tous les Etats de la planète – et surtout les siennes - afin de gaver les banques, gagnera, hélas,  tous les
pays. L'agonie d'un empire est une période dangereuse.



Mais voyez le  dernier pied de nez du destin: l’empire et ses sbires ont impitoyablement détruit deux Etats – l’Irak et l’Afghanistan  – afin, entre autres, de faire main basse sur leur
pétrole. Et voilà qu’aujourd’hui, Gaia se venge et déverse son flot de pétrole sur les côtes américaines et submerge ses rivages. Il n’y a pas si longtemps, cette coïncidence aurait été
interprétée comme une vengeance du ciel  ou une punition des dieux. En tout cas, elle demeure d’un symbolisme confondant.
Amitiés,



Chahid Slimani 02/05/2010 14:40



Infos : Dernière mise en ligne sur le site du Philosophe Manuel de Diéguez


 


 Lettre du peuple de France au Président de la République, M. Nicolas Sarkozy


 


Vous n'êtes pas le premier Président de la Vè République à plonger longuement le pays dans la perplexité. Les
politologues perspicaces, les historiens de sens rassis, les psychologues avertis, les ethnologues surpris, les économistes sceptiques, les sociologues expérimentés se demandaient déjà comment M.
François Mitterrand allait se tirer du guêpier dans lequel son ambition de conquérir le pouvoir quel qu'en fût le prix l'avait fait tomber, comment M. Giscard d'Estaing s'était laissé fasciner et
piéger par les fastes de la République, comment Jacques Chirac, le vaillant saint-cyrien, avait tenté de reconduire la France aux bénitiers, puis aux grigris des magiciens et des sorciers des
arts premiers.


Mais vous, Monsieur le Président, c'est la France de Descartes et de Voltaire que vous plongez dans le plus profond
étonnement, parce que vous demeurez à leurs yeux une énigme difficile à déchiffrer. Nous ne vous comprenons pas, Monsieur le Président. Depuis trois ans, nous nous grattons la tête sans parvenir
à nous éclairer sur les ressorts et les rouages de votre politique.


(…)


 


Lire la suite



Chahid Slimani 29/04/2010 19:49



Bonjour cher Georges


 


Les médias en Occident se sont malheureusement transformés en une redoutable machine de propagande et de lynchage des
« brebis galeuses » et des opinions à Contre-courant. L’information libre en est la première victime.



Autrefois un instrument de culture très puissant, aujourd’hui les médias en Occident (et je ne parle pas des médis dans
le monde arabe puisque ces « médias » n’ont jamais prétendu être un instrument de culture et nous savons pourquoi !) sont en train de nourrir chez le citoyen occidental tout sauf
ce sens de la réflexion philosophique, de l’élargissement des perspectives intellectuelles,  de la vie esthétique etc., jadis « dynamo » du
progrès foudroyant que les sociétés occidentales ont connu.



Les occidentaux et nous avec, entrons dans une période pénible et périlleuse. Personne ne sait de quoi demain est fait
et les présomptueux qui s’accaparent de la scène ont verrouillé tous les chemins vers la vérité, la justice et la conscience. 


 


J’ai l’habitude chaque jour cher Georges de consulter sur les moteurs de recherche le « top 10»  des mots les plus recherchés par les internautes dans le monde … je te cite ce que je vois en ce moment même sur un moteur de recherche « 1- Sandra
Bullock, 2-  Julia Roberts, 3- Zaman Café, 4- Ligue Europa » etc. (c’est vrai on ne doit pas oublier que les moteurs de recherche comme google
participent aussi à ce funeste jeu de référencement pour diriger les choix des internautes…), mais un fait est là, internet va remplacer définitivement le papier, mais pour la majorité des
« consommateurs » ça sera tous les jours que du « lady gaga » and « milf » !!!



La vérité, la justice et la conscience peuvent attendre, le cerveau humain est ailleurs pour
l’instant !


 


Amitiés



Georges Stanechy 29/04/2010 14:18



 


Cher Chahid Bonjour


 


Tant de souffrances, d'injustices...


 


Encore plus insupportables devant la complicité des oligarchies au pouvoir. En Europe, tout particulièrement, et dans les pays voisins de la Palestine.


 


Le plus terrible est le silence des médias en Occident. Et, ils osent parler de la censure de Google par les Chinois...


 


Il ne faut pas désespérer et continuer à lutter contre cette désinformation.


 


Encore plus contre la "normalisation", à l'égard du régime sanguinaire de l'extrême-droite israélienne, que veulent imposer les occidentaux; dans tous les domaines y compris dans le domaine
culturel. Les centres culturels français sont mobilisés sur ce plan et jouent un rôle de "collabo" abject en ce domaine. Notamment, au Caire (voir : http://cpa.hypotheses.org/1811).


 


Il est vrai que notre diplomatie, comme notre défense nationale et nos services de renseignements, est complètement noyautée par les "ziocons"...


 


En fait de souveraineté nationale, il ne nous reste plus, en France, que la production de fromage...


 


Mais, la roue tourne...


 


Amitiés


 


 


 


 


 


 



Chahid Slimani 29/04/2010 00:19



Bonjour Abel


 


Merci pour cet
excellent article aussi. Vraiment intéressant.



abel 28/04/2010 22:25



excellent site





Rapport sur l’utilisation des Palestiniens comme boucliers humains par Israël
Par Al Mezan


 








Après avoir servi de bouclier humain, l’enfant a été détenu dans un trou dans le sol, avec une centaine d’autres gazaouis, pendant quatre jours. Il souffre maintenant de troubles mentaux
graves et refuse de parler à des étrangers. Avec l’aide de ses parents, Al Mezan a pu lui faire raconter son histoire et en a présenté des extraits. Chez lui, avec ses parents, il
était terrifié par des jours et des jours d’attaques.

































Le Centre Al Mezan pour les Droits de
l’Homme est une ONG palestinienne basée à Gaza, dont l’objectif est de « promouvoir, protéger et empêcher les violations des droits de l’homme en général, et les droits
économiques, sociaux et culturels en particulier, pour fournir une aide efficace aux victimes de telles violations, et pour améliorer la qualité de vie de la communauté dans les secteurs
marginalisés de Gaza. »

Elle recense et documente les violations, fournit une aide juridique, et aide les Gazaouis dans des « domaines fondamentaux comme les droits humains basiques, la démocratie et l’aide
humanitaire internationale. » Elle produit également des rapports et des publications sur son travail.

En avril, elle a publié une étude de sept cas qui actualise son rapport de juillet 2008, intitulé : « Se cacher derrière les civils – l’utilisation continue des civils
palestiniens comme boucliers humains par les forces israéliennes d’occupation. » Cet article résume les deux rapports et met en lumière ce que le droit international interdit
sans équivoque. C’est néanmoins une pratique habituelle des forces d’occupation même si la Cour Suprême d’Israël l’a interdite le 6 octobre 2005.

Une Palestinienne décrit son expérience :

« Ils m’ont menotté et bandé les yeux. Ensuite, ils m’ont obligée à sortir de la pièce, en me poussant avec leurs mains et leurs fusils pour que j’avance, bien que j’ai les yeux bandés
et que je sois enceinte. Je les ai entendus pousser d’autres personnes et leur crier de se dépêcher. J’étais épuisée et je suis tombée plusieurs fois. Je leur ai dit que j’étais enceinte de
quatre mois et je ne pouvais pas continuer, mais un soldat m’a menacée de me tirer dessus. »

D’autres témoignages relatent des histoires similaires, quelquefois aux tragiques conséquences pour les victimes. Israël est partie prenante de différentes lois et conventions sur les
droits de l’homme. En conséquence, il est tenu de respecter et de protéger les droits des personnes qu’il contrôle.

Selon l’article 3 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de l’Assemblée
générale des Nations Unies de 1948 : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. »

Selon l’article 5 : « Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

Selon l’article 9 : « Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé. »

Le Pacte international relatif aux droits civils et
politiques de l’Assemblée Générale de 1977 affirme les mêmes droits. Selon l’article 17 (1) : « Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie
privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. »

Tant le droit international humanitaire (DIH) que le droit international des droits de l’homme (DIDH) protègent la vie, le
bien-être et la dignité. Le DIH concerne les conflits armés, alors que le DIDH s’applique en temps de paix comme en temps de guerre. Les Conventions de La Haye et de Genève comprennent le
corps principal du DIH et trouvent un juste milieu entre les nécessités militaires et les considérations humanitaires. En tant que puissance d’occupation, Israël a l’obligation de s’y
conformer.

La Quatrième Convention de Genève
protège les civils en temps de guerre, y compris ceux de Palestine Occupée. Elle restreint l’usage de la force et interdit la saisie des non-combattants comme otages, dont les personnes qui
ont déposé les armes ou qui ne peuvent combattre à cause de maladie, blessure ou toute autre raison.

L’article 34 déclare : « La prise d’otage est interdite. » L’article 28 déclare : « Aucune personne protégée ne pourra être utilisée pour mettre, par sa présence, certains
points ou certaines régions à l'abri des opérations militaires. » L’article 29 déclare : « La Partie au conflit au pouvoir de laquelle se trouvent des personnes protégées est
responsable du traitement qui leur est appliqué par ses agents, sans préjudice des responsabilités individuelles qui peuvent être encourues. »

Le Protocole I, article 51, paragraphe 7 déclare : « La présence ou les
mouvements de la population civile ou de personnes civiles ne doivent pas être utilisés pour mettre certains points ou certaines zones à l'abri d'opérations militaires, notamment pour
tenter de mettre des objectifs militaires à l'abri d'attaques ou de couvrir, favoriser ou gêner des opérations militaires. Les Parties au conflit ne doivent pas diriger les mouvements de la
population civile ou des personnes civiles pour tenter de mettre des objectifs militaires à l'abri des attaques ou de couvrir des opérations militaires. » En d’autres termes, utiliser
des civils comme boucliers humains est interdit en toutes circonstances.

De plus, le Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale en son article 8,
interdit « la prise d’otages. » Israël n’est pas membre de la Cour mais a des obligations selon le droit international.

Al Mezan a recueilli des témoignages assermentés de maisons de particuliers saisies et utilisées comme postes militaires pendant plusieurs jours, avec leurs résidents confinés
pendant des périodes prolongées, frappés et agressés, empêchés de mener des activités normales.

Une autre pratique était appelée « la procédure de voisinage », modifiée plus tard en « procédure de premier avertissement » pour contourner une interdiction juridique.
Israël réquisitionne des civils, les oblige à frapper à la porte des voisins, habituellement de nuit, pour leur transmettre des ordres militaires d’arrestation. Les otages sont mis dans une
position difficile lorsque la violence éclate quelquefois, qui peut entraîner des morts et des blessés.

Finalement, cette pratique a été bannie mais Israël méprise ouvertem






Chahid Slimani 25/04/2010 14:45



Infos : Dernière mise en ligne sur le site du Philosophe Manuel de Diéguez


 


L'intelligence humaine progresse-t-elle par saccades ?


La politique nucléaire et l'anthropologie critique


 


Il est des époques privilégiées où l'histoire et la politique semblent se donner le mot pour illustrer de conserve les
contradictions internes qui frappent d'une infirmité partagée deux disciplines vieilles comme le monde, mais soudain désemparées et appelées à retourner ensemble sur les bancs de l'école. Car la
distance qui séparait depuis longtemps l'agitation des diplomates livrés au clapotis des événements du moment et la profondeur de la réflexion des grands historiens qui ridiculisaient les vaines
gesticulations des chancelleries prend des allures tellement caricaturales que l'anthropologie critique en profite pour prendre avantage d'un hiatus devenu aussi rapidement spectaculaire entre le
quotidien de la raison et le long terme de l'intelligence et pour poser allègrement les jalons d'une réflexion prospective.


 


Voyez la rencontre artificielle et toute de parade de quarante sept Etats précipitamment réunis à Washington sous la
houlette de M. Barack Obama, dont la vocation pastorale subit des coupures de courant, mais qui avait besoin d'un nouvel affichage catéchétique. Les conciles démocratiques feraient-ils donc la
loi du monde et dans l'urgence? Si je ne cesse d'observer un parallélisme étroit entre l'histoire des doctrines religieuses et celle de la pensée politique, c'est parce qu'il n'est pas de
démonstration plus frappante de ce que la planète suit un cours que le sceptre de M. Barack Obama échoue non moins à soumettre à son commandement que la théologie pontificale d'autrefois à
corseter le globe terrestre. (…)


 


Lire la suite



Chahid Slimani 24/04/2010 00:25



Je dis …  mon royaume pour un autre passage de Mona et de
Darwich !!!



mona benkirane 23/04/2010 23:46



chahiddddd


je succombe sous ......... qui m'écrase ...................


et que dis tu mon cher de ces passages!


‘’Crie pour t'entendre et crie pour savoir que tu es encore vivant,


que la vie sur cette terre est encore possible.


Invente un espoir pour les mots.


Crée un point cardinal ou un mirage


qui prolonge l'espérance et chante,


car le beau est liberté.’’


 


‘’ J’aime, de la poésie, la spontanéité
de la prose et de l’image voilée,


Dépourvue d’une lune pour l’éloquence :


Ainsi lorsque tu t’avances pieds nus, la rime abandonne


L’étreinte des mots et la cadence se brise au plus fort de l’essai.


Un peu de nuit auprès de toi suffit pour que je sorte de ma Babylone


Vers mon essence – ma fin. Oint de jardin en moi


Et tu es toute, toi. Et, de toi, déborde le
moi libre et bon.’’


;p)



Chahid Slimani 23/04/2010 03:22



Un autre passage que tu aimes !


 


« Je meurs d’espoir


D’embrasement je meurs


Je meurs pendu


Egorgé je meurs


Mais je ne dis point :


Notre amour est fini et mort


Non


Notre amour est impérissable »


 





 



Chahid Slimani 23/04/2010 03:06



Bonsoir Mona !


 


C’est vrai aucune injustice ne dure éternellement…


 


Je suis en train de lire un peu de Mahmoud DARWICH, un passage que tu aimes tant !!!


 


«  Et nous, nous aimons la vie autant que possible


Nous dansons entre deux martyrs.


Entre eux, nous érigeons pour les violettes


Un minaret ou des palmiers


Nous aimons la vie autant que possible


Nous volons un fil au ver à soie pour tisser notre ciel


Et clôturer cet exode


Nous ouvrons la porte du jardin


Pour que le jasmin inonde les routes comme une belle journée


Nous aimons la vie autant que possible


Là où nous résidons, nous semons des plantes luxuriantes


Et nous récoltons des tués


Nous soufflons dans la flûte la couleur du lointain, lointain,


Et nous dessinons un hennissement


Sur la poussière du passage


Nous écrivons vos noms pierre par pierre.


Ô éclair, éclaire pour nous la nuit, éclaire un peu


Nous aimons la vie autant que possible. »


 …


 


Profite de ton
séjour dans les pays du Golfe et tâche de rencontrer des bédouins, de vrais bédouins … des bédouins je te dis, pas des pingouins J
!


 



mona benkirane 22/04/2010 22:36



mon cher chahid


aucune injustice ne dure eternellement


quand tu m'as montré cette photo et les autres j'etais pas triste et je te l'ai dit, une petite fille courageuse et des soladts laches, la situation en palestine ce resume à ça


je suis à bahrein pour deux jours, le pays me manque et toi aussi



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents