Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Chahid Slimani مدونة شهيد اسليماني

Vous qui entrez, gardez toute espérance…


Journée internationale de la femme: Touria Chaoui, un colibri aux ailes et au destin brisés…

Publié par Chahid Slimani sur 7 Mars 2013, 23:29pm

Catégories : #Terre des hommes

 touria.jpg

« Je suis son frère unique, alors âgé de 11 ans, lorsque Touria fut assassinée sous mes yeux, alors que j'étais assis à côté d'elle dans sa voiture. La scène tragique de son exécution à bout portant m'a marqué à jamais. » M. Salah Eddine Chaoui, frère unique de Touria

 

 

 

En Occident on parle souvent, à tort ou à raison, de bonne ou de mauvaise foi, de l’émancipation de la femme arabe, musulmane et africaine. Des burka, des niqab, de l’Afghanistan, de l’Iran, de l’Arabie saoudite, du Nigeria… Mais on ne parle jamais de Touria Chaoui.

 

 

 

Née à Fès le 14 décembre 1937, passionnée de théâtre, de cinéma [1] et de littérature [2], elle est la première femme arabe, musulmane et africaine à obtenir sa licence de pilote à l’âge de 16 ans seulement [3]. Un péché mortel pour les extrémistes français de l’époque.

 

Tout en survolant un pays qu’elle aimait tant, Touria Chaoui a gardé les pieds sur terre, embrassant la cause politique et sociale de ses concitoyens. Luttant contre la présence française au Maroc et menant des campagnes de sensibilisation dans les régions reculées. Une légende était née. Les parents appelaient leurs nouveau-nées Touria.

 

2764785488_1.jpgLes Marocains se souviennent avec fierté de cette adolescente qui va survoler avec son avion monoplace le tarmac de l’aéroport de Rabat le 16 novembre 1955, lâchant des tracts de bienvenue et saluant le retour triomphal d’exil du sultan Mohammed Ben Youssef, futur roi Mohammed V. Un autre péché mortel pour une puissance coloniale submergée par la marche vers l’indépendance des pays arabes et africains.

 

Souvenez-vous de la légende de Mali Sadio [4]. Mali ou Maliba l’hippopotame, suscitant la crainte du colonisateur remarquant l’attroupement des villageois autour de lui,  va être abattu par un colon français du nom de « Cauchon », devant les yeux de sa petite amie qui symbolise l’innocence du pays et du continent.

 

 

Après quatre tentatives d’assassinat, la première à la bombe en 1954, attribuée à un groupe de terroristes français, une deuxième à l’arme automatique, une troisième et une quatrième par des Français en uniforme, le 1er mars  1956, c'est-à-dire la veille de la reconnaissance par la France le 2 mars 1956 de la fin du protectorat [5] et quelques jours seulement avant l’indépendance du pays [6], la jeune Touria Chaoui accompagnée de son frère Salah Eddine âgé de 11 ans [7], est abattue d’une balle dans la tête devant le domicile de ses parents à Casablanca [8]. Elle venait de fêter son dix-neuvième anniversaire [9].

 TouriaChaoui1.jpg

Ils ont coupé les ailes du colibri. Une page est tournée. Un espoir assassiné. Une émancipation étouffée. Vous comprenez alors que le sort de l’Afrique et du monde arabe a été minutieusement scellé bien avant la « Charte internationale des droits de l'homme ».

 

En Occident, on peut reprendre, à tort ou à raison, de bonne ou de mauvaise foi, le débat sur l’émancipation de la femme arabe, musulmane et africaine. Sur les burka, les niqab, l’Afghanistan, l’Iran, l’Arabie saoudite, le Nigeria … Ce n’était qu’une simple et modeste parenthèse de ma part pour saluer et célébrer la mémoire de Touria Chaoui, symbole de la marche tragique mais digne de la femme arabe, musulmane et africaine vers l’émancipation. 



[1] À l'âge de 13 ans elle joue le rôle de Maria CASARES enfant dans le film « La Septième porte ».

[2] Elle doit son éducation à son père Abdelwahed Chaoui, écrivain, metteur en scène et l'un des premiers journalistes marocains d'expression française.

[3] Elle est également la première pilote marocaine, hommes et femmes confondus. Lire S. Bencheikh, « Touria Chaoui, un destin brisé », Zamane, Décembre 2010

[4] Lire Chahid Slimani, « Terre des hommes : La légende de Mali Sadio… »

[5] Instauré au Maroc en 1912

[6] Le 7 mars 1956, Mohammed V annonce au peuple marocain l'indépendance du Maroc, fêtée chaque 18 novembre.

[7] Lire le message de son frère M. Salah Eddine Chaoui

[8] On évoque entre autres le nom du truand Ahmed Touil qui sera lui-même assassiné quelques temps plus tard.

[9] Lire l’ouvrage en arabe de l’historiographe du Royaume Abdelhak Lamrini, Touria  Chaoui, la première pilote du Maghreb arabe. Fondation Mohamed Zerktouni pour la culture et les recherches, 2009

© Photo Cérémonie à l’école de l’air de Tit Mellil en 1951: Touria Chaoui est consacrée première aviatrice du monde arabe

 

Commenter cet article

TAHARI BRAHIM 29/10/2014 20:37

Notre association histoire aviation au maroc avant une abandance de documants a votre disposition.TEL 0661666516.

Chahid Slimani 09/03/2013 18:06


Bonjour cher Mehdi Massoudi


 


La page de Touria Chaoui a été curieusement très vite tournée…


Bouc-émissaire probablement d’un jeu d’échecs franco-marocain qui ne se termine jamais !   


 


Amitiés

Chahid Slimani 09/03/2013 17:57


Bonjour Assia Madani


 


Merci à vous aussi…


 


Amitiés

Chahid Slimani 09/03/2013 17:24


Bonjour Noor


 


La femme arabe, musulmane et africaine est trahie par les élites de ces pays, hommes et femmes, n’abordant le sujet de
ses droits et de son émancipation que pour des desseins souvent partisans et lucratifs !


 


Amitiés

Mehdi Massoudi 09/03/2013 16:57

cher monsieur Chahid je salue ton initiative et ton dépoussiérage de cette page glorieuse du jeune Maroc indépendant, la regrettée Touria Chaoui avait l'âge de ma fille aujourd'hui, 19 ans,
j'imagine la douleur de ses parents, qu'elle repose en paix en 19 ans elle a réaliser l'espoir de toute une nation qui salue sa mémoire Mes salutations

Assia madani 09/03/2013 16:02

bel hommage à Touria Chaoui merci beaucoup et merci à Noor de ce vibrant commentaire

noor 09/03/2013 11:33


Merci Chahid pour cette belle rencontre ! Malheureusement la femme d'aujourd'hui est devenue pire que l'homme !


Je conseille aux femmes françaises de se couvrir, de se mettre en valeur par leur savoir intellectuel et non par leur savoir faire de séductrice bestial. Je dis à la femme française stop au CULte
de la féminité contrôlé par les loobies sionistes. 


Femmes françaises réveillez vous ! instruisez vous ! Ne vous laissez pas influencer par ces fondatrices de l'indécence et de l'impudeur celui ci qui remonte à l'époque préhislamique, où les
femmes se apparaissaient nues lors de la procession autour de la ka'ba. Elles apparaissaient maquillées et la poitrine nue, étalant leur charme, alors ce qui me fait tristement sourire c'est que
ces femmes du Femen ne savent pas qu'elles sont plutôt pires qu'elles car elles sont sencées elles être "modernes".  


Musulmane française et fière de l'être.

noor 09/03/2013 10:28


Bonjour/Salam,


C'est un magnifique article que tu nous offre là et j'espère qu'il sera lu par le grand nombre d'internaute. Il est vrai que la femme arabe musulmane et africaine doit rester esclave et surtout
ne pas être plus intelligente que le mâle français colonisateur.


J'ai souvent observé dans des espaces publics français, gares et autres centres commerciaux que la femme arabe musulmane et africaine avait parfaite autorisation de porter le voile seulement
quand elle a le balai et le chiffon dans les mains.


Cette idée de propagande que la femme musulmane ou africaine reste et resteront des femmes incapables d'atteindrent des postes de "blancs" m'est insupportable.


 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents