Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Chahid Slimani مدونة شهيد اسليماني

Vous qui entrez, gardez toute espérance…


De Célestin V à Benoît XVI : la Divine Comédie du Saint-Siège …

Publié par Chahid Slimani sur 12 Février 2013, 23:36pm

Catégories : #Vérité

benoit.jpg

 

Seul un Célestin V [1] élu pape, malgré lui, le 5 juillet 1294, avait le courage, la conscience et la dignité de renoncer à la barque de Pierre, un fardeau terriblement ténébreux. Son désir d’une vie « plus humble » et « plus pure» après quelques mois seulement dans l’exercice de ses fonctions de souverain pontife [2], révèle le côté obscur et impur d’une fable qui a trahi les enseignements de Jésus, homme libre sans royaume ni église.  

 

Officiellement, Célestin V fut emprisonné par son successeur Boniface VIII jusqu’à sa mort  puis sanctifié quelques années plus tard. Mais des recherches récentes ont révélé que le pape démissionnaire avait été exécuté. Son crâne étant transpercé  par un objet métallique pointu. 

 

Le châtiment des fidèles sur terre avant le châtiment de Dieu, car nul n’a le droit de renoncer à l’Eglise. On épouse l’Eglise pour la vie et pour sa vie. Un fanatisme catholique que va s’empresser d’immortaliser dans sa Divine Comédie, le célèbre poète italien Dante. Illuminé parmi les illuminés, Dante va placer le pape Célestin V parmi les âmes damnées et le condamner à l’enfer à cause de la « lâcheté » de son « grand refus ».

 

En annonçant sa démission surprenante d’apparence, Benoît XVI a tragiquement secoué le dogme et les convictions des fidèles catholiques idolâtres. La découverte de la condition humaine d’un pape cru infaillible, les atterre et les déboussole. Sans icône, sans icônes, le fervent chrétien craint le doute, voilà pourquoi la « lâcheté » du « grand refus » est un péché grave. En tout cas pour le simple croyant, car le Saint-Siège qui reçoit la « volonté de Dieu » cinq sur cinq, est en train de préparer son « comeback » après les scandales sexuels et financiers. 

 

La démission de Benoît XVI qui ne terminera pas son « année de la foi »[3], est un coup de relations publiques  [4] qui prépare certainement le monde de l’image et de l’icône mondialisées à accueillir au Saint-Siège la franchise Obama. Un pape « basané » qui humanisera le prosélytisme et relancera la guerre des religions comme au bon vieux temps. Après tout, rien n’est plus efficace contre les taches de sang que des gants noirs.



[1] De son vrai nom italien Pietro Angeleri. Il est le 192e pape de l'Église catholique.

[2] Célestin V a démissionné le 13 décembre 1294.

[4] On parle d’un pape « moderne » et « avant-gardiste » désormais.

© Photo AFP/MIGUEL RIOPA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Haidarabad 15/02/2013 19:23

bonjour le caniche de moubarak! bonjour les grabuges et les salamalec matran matran

Hermann 15/02/2013 17:17

dr robert tu dois te faire interner c'est urgent pour le bien de tous

Dr Robert 14/02/2013 16:39

Benoit XVI ne fuit pas devant les loups, il ne s'échappe pas, il ne descend pas non plus de la croix, n'en déplaise aux mahométans

polish 14/02/2013 14:26

Benoit a rencontré l'amour de sa vie il va se marier laisser le vivre sa vie tranquillement

bosh 13/02/2013 20:39

tiens les femen de notre-dame te saluent

Hermann 13/02/2013 19:28

et la pédophilie vous parlez pas de pédophilie tous des pédophiles vous savez

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents