Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Chahid Slimani مدونة شهيد اسليماني

Vous qui entrez, gardez toute espérance…


Manuel de Diéguez :La barbarie commence seulement

Publié par Chahid Slimani sur 6 Octobre 2017, 03:07am

C'est sous le titre La Barbarie commence seulement que j'ai publié en 1948 mon premier essai. J'avais vingt-six ans, mais la rédaction hâtive de cet ouvrage remontait à 1946. Qu'est-il arrivé soixante-dix ans plus tard de mon pessimisme juvénile? Il est devenu évident, hélas, que, depuis les temps les plus reculés, c'est en caractères indélébiles que le sang grave au jour le jour le destin du monde.

 

Mais l'image n'avait pas encore conquis l'ubiquité et l'instantanéité. Jamais on n'avait pas vu un Ministre des affaires étrangères et ancien Général, brandir à la face du monde une fiole magique, dont le contenu était censé anéantir le globe terrestre. On n'avait pas encore vu un chef de la diplomatie de la plus puissante démocratie de la planète se féliciter de l'extermination, par une famine délibérément provoquée, d'un demi-million d'enfants irakiens. On n'avait pas encore vu un premier Ministre anglais, avocat de profession, entraîner sa patrie à se ruer sur l'Irak et sur la Libye, au nom des idéaux d'une démocratie universelle.

 

On n'avait pas encore vu le Président de l'Etat dominant, devenu un empire militaire, menacer officiellement un autre Etat - la Corée du Nord - d'une dévastation complète et de l'extermination de vingt-cinq millions d'habitants, prôner une guerre contre la Perse, instaurer une asphyxie totale du Venezuela et de Cuba, travailler tantôt secrètement, tantôt officiellement à un changement de régime en Syrie, en Russie et dans tous les Etats qui ne se soumettent pas à ses volontés et menacer de sanctions économiques la moitié de la planète.

 

Et maintenant, on s'étonne que la Corée du Nord, une vieille civilisation de plus de trois millénaires, constamment menacée par une démocratie de sauvages née il y a moins de trois siècles, redécouvre l'évidence que la bombe atomique permet à de petits Etats de tenir à distance des grandes puissances belliqueuses et jette à bas toute la mythologie classique de la dissuasion fondée sur "l'équilibre de la terreur" entre des Titans.

 

Qu'en est-il aujourd'hui d'une encre qui se révèle plus écarlate que jamais? Le désarroi règne désormais parmi nos humanistes chevronnés, nos anthropologues patentés, notre classe dirigeante affolée. Comment persévérer à diriger un monde qui se révèle plus divisé que jamais entre les puissantes musculatures et les minuscules ossatures? Comment retrouver l'humilité d'une raison qui va son chemin avec la rigueur du cogito cartésien et qui ferait à nouveau des audaces de la pensée logique le vrai maître de l'histoire et de la politique?

 

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents